Festivals

1. Saints Innocents

Cette fête d´origine catholique, qui était à ses débuts strictement religieuse, a intégré avec le temps des éléments à caractère païen. À Cuenca, la fête des Saints Innocents présente un intérêt particulier à cause de l´enthousiasme de ses habitants. Tous les ans, le 6 janvier, de nombreuses personnes sortent dans les rues de la ville avec des déguisements de tous types. Dans l´après-midi, on organise des comparsas (groupes de théâtre populaire) dans un grand défilé où l´on fait la satire des faits et des personnages les plus remarquables de l´année précédente.

Il y a des clubs qui se chargent tous les ans de l´organisation de ces comparsas et on décerne un prix au groupe le plus original et créatif.

2. Le Carnaval à Cuenca

Le Carnaval et ses origines

On dit que les origines les plus lointaines du Carnaval sont dans les anciens Sumer et Égypte, où l´on célébrait il y a plus de 5000 ans des fêtes fastueuses en l´honneur du taureau Apis, dieu de la fertilité. Cette cérémonie s´est répandue plus tard dans l´Empire Romain où on a gardé en plus plusieurs festivités en Grèce et à Rome pour le printemps et le nouvel an, comme les « bacchanales », en l´honneur de Baco, dieu du vin, et les « Saturnales », en l´honneur de Saturne, dieu des semailles et des récoltes. Même après la victoire du christianisme, les festivités païennes de l´Ancien Empire Romain pour l´arrivée du nouvel an et du printemps se sont maintenues sous la forme d´un Carnaval. D´un autre côté, en Amérique nos ancêtres célébraient déjà des fêtes avant l´arrivée des européens, où l´on recevait le nouvel an en demandant aux dieux fertilité et abondance pour les récoltes. Suite à la conquête et à l´imposition du catholicisme, ces anciennes célébrations ont été absorbées par la fête européenne du Carnaval, donnant ainsi origine à une manifestation populaire avec une infinité de nuances qui répondent aux caractéristiques d´identité de chaque lieu.

Le Carnaval à Cuenca

(Jeudi de Compères et Commères )

Dans le cas spécifique de Cuenca, le Carnaval a des caractéristiques qui le rendent unique, que ce soit par l´exquise gastronomie typique de la région ou par des coutumes qui, même aujourd´hui, subsistent entre quelques-uns de ses habitants. L´une d´entre elles, qui a pratiquement disparu mais que l´on essaye de sauver, est celle des jeudis de compères et commères. Cette tradition, qui commençait deux semaines avant le Carnaval (le jeudi), avait comme but de renforcer les liens d´amitié et de solidarité. Les compères et les commères étaient choisis en fonction du degré de parenté ou d´amitié qui existait entre eux. La personne élue se voyait offrir une « guagua » (petite fille) en pain ou sucre, qu´on lui remettait enveloppée de façon traditionnelle en forme de tamal , sur un plateau avec des pétales de fleurs. En plus de la « guagua » il était coutume d´offrir aussi un « agrado » (plaisir), comme des bonbons, des œufs, une poule, etc. Le rituel se poursuivait avec les élus qui, se voyant engagés par un si grand « honneur », offraient à leurs visiteurs une coupe de la délicieuse « mistela » (eau de vie avec des fruits macérés) et proposaient d´assister aux fêtes du carnaval chez ceux qui avaient sollicité le « comadrazgo » ou « compadrazgo ».

Gastronomie

Un autre élément très attrayant du Carnaval de Cuenca c´est la nourriture, abondante à cette date-là. Une infinité de délices culinaires sont préparés par les familles qui se disposent à passer trois jours de détente à la campagne ou en ville. Par exemple, le célèbre pain de Cuenca, pétri et cuit dans les jours précédant cette fête. Les exquises pâtes comme celles à la pêche, aux coings, et aux figues, faites avec soin et patience par de nombreuses maîtresses de maison qui, encore aujourd´hui, suivent cette tradition. Et bien sûr le cochon, présent dans de nombreux plats qui font la joie de natifs et étrangers, comme l´incomparable « mote pata » préparé avec du mote pelé (grain de maïs cuit), de la viande de porc, du lard et de la saucisse, cuits avec des pépins de sambo grillés et moulus. À cette période-là on peut aussi trouver partout des mets exquis comme les chicharrones (peau de porc cuite), les boudins, l´hornado (cochon entier cuit au four), le sancocho (plat à base de cochon), le « mote sucio » (maïs mélangé à de la graisse noire de porc), la fritada (viande de porc bouillie et frite dans la graisse) et le tostado (porc grillé).

Les jeux

On dit que lorsque les jeux du Carnaval impliquent de l´eau c´est une coutume venue d´Espagne, car il y a des témoignages qui parlent de leur existence dans certains villages dans l´antiquité. Cependant, l´eau n´a pas été le seul élément présent dans le carnaval de Cuenca d´antan. Les familles fortunées préparaient longtemps à l´avance des produits comme des poudres fines, des paillettes, des confettis, des serpentins et des eaux parfumées et colorées pour remplir des coquilles d´œufs. Dans ces cas-là les fêtes du Carnaval avaient un caractère beaucoup plus galant. D´un autre côté, dans les quartiers populaires l´eau l´emportait toujours, avec l´idée que « sans se mouiller le Carnaval fait mal ». Ensuite venaient la musique, la danse et, bien sûr, les célèbres canelazos ou « sangurachis ». Ces délicieuses boissons, servies pour « réchauffer » les carnavaliers, sont préparées à base d´eau de cannelle bouillie, d´orangette, de sucre et d´eau de vie et, pour le sangurachi, avec de l´ataco (plante de la sierra équatorienne).

 

3. Semaine Sainte

La Semaine Sainte est une des commémorations centrales du calendrier liturgique chrétien et qui inspire le plus de recueillement et de respect au peuple cuencanais. Font partie de cette célébration, le « Dimanche des Rameaux », la visite des sept églises le Jeudi Saint et les processions comme celle du Seigneur de la Passion, le Vendredi Saint depuis 19h30. Elle réunit un grand nombre de dévots qui partent du parc de San Blas et parcourent plusieurs zones de la ville. Dans les paroisses rurales de Cuenca ont lieu des cérémonies similaires, avec la possibilité d´observer dans certaines d´entre elles de vraies manifestations de dévotion religieuse, comme le cas de beaucoup d´hommes qui sont prêts à jouer le rôle du Christ dans la procession et de parcourir de longues distances en portant des croix très lourdes.

De plus, pendant la Semaine Sainte, le tourisme religieux à Cuenca est enrichi par la grande variété d´artisanat et de nourriture typique, qui se vendent aux nombreux paroissiens qui assistent aux actes religieux.

4. Fondation de Cuenca

12 avril 1557

Andrés Hurtado de Mendoza demanda à Gil Ramírez Dávalos, Gouverneur de Quito, de « venir à Tomebamba, la parcourir et choisir le meilleur endroit, pour ensuite procéder à la fondation de la ville. Celle-ci s´appela ensuite Cuenca, en hommage à la ville natale du vice-roi Hurtado de Mendoza, Marquis de Cañete, qui naquit à Cuenca, Espagne, dans la province de Castille ». C´est ainsi que le lundi 12 avril 1557, Gil Ramírez Dávalos, en compagnie d´un groupe d´espagnols et des caciques Diego, Juan Duma, Luis et Hernando Leopulla, fonda la ville de Santa Ana de los Ríos de Cuenca au nord-ouest de la ville détruite de Tomebamba, dans la plaine de Paucarbamba.

L´emplacement fut soigneusement choisi : un grand plateau baigné par quatre belles rivières, avec un climat doux et une grande fertilité.

Selon l´histoire, « l´endroit a été choisi par Gil Ramírez Dávalos et la ville fondée sur des terres cultivables, avec une eau perpétuelle, du bois, des mines de pierre et de marbre. Le plan fut dessiné, les terrains répartis et sa municipalité construite : Cuenca eut une naissance harmonieuse ». Par disposition d´Andrés Hurtado de Mendoza, Ramírez Dávalos reçut le titre honorifique de Gardien Majeur de la ville de Cuenca à perpétuité, en hommage à son travail constitutif.

 

5. Corpus Christi

Le Corpus Christi

Le Corpus Christi est, sans aucun doute, une des manifestations religieuses populaires les plus importantes et anciennes de la ville. À Cuenca, cette tradition a des nuances uniques et spéciales. Pendant sept nuits, postérieures au jour du Corpus, on célèbre le « Septénaire », fête très célèbre dans le pays par ses couleurs et sa pyrotechnie. Pour la fête du Septénaire, animés par l´Archidiocèse de Cuenca, participent des communautés religieuses, des autorités civiles et militaires, des institutions publiques et privées, des entités éducatives et des groupes organisés. La fête a lieu dans la Catedral Nueva et le Parc Central « Abdón Calderón ». Une des composantes essentielles sont les célèbres « friandises du Corpus », vendues dans de nombreux stands autour du parc pendant le Septénaire. Bien que ce soit une ancienne coutume venue d´Espagne, à Cuenca des Andes elle a acquis des nuances caractéristiques et propres à cette terre et c´est une autre douce offrande du peuple ingénieux à son Créateur. Il est important, en ces temps où l´on a tendance à homogénéiser certains modèles culturels venus de l´étranger à cause de la mondialisation, de conserver ce qui nous est propre. Le Corpus Christi ou « Septénaire » de Cuenca est une des célébrations les plus colories du pays, et c´est un reflet de la culture populaire et religieuse d´un peuple qui aime ses traditions. Malgré le temps qui passe, celles-ci ne disparaissent pas.

Origines

Selon certains auteurs, les origines les plus lointaines remontent aux cérémonies ancestrales européennes à caractère païen en lien avec les fêtes de la récolte. Pour ces fêtes il y avait de nombreux rites qui faisaient allusion à la mort de l´hiver et à la renaissance de la végétation, avec le solstice d´été comme point culminant. Selon la version officielle de l´Église, la célébration du Corpus Christi vient d´un miracle attribué à la sainte Julienne du Mont-Cornillon, qui aurait eu en 1208 une vision concernant la présence de Jésus Christ dans l´Eucharistie. À partir de là les autorités ecclésiastiques ont vu la nécessité d´instituer une fête pour que les fidèles n´oublient jamais ce dogme fondamental du catholicisme. C´est ainsi qu´en 1264, par le biais de la bulle « Transiturus », le Pape Urbain IV étend à toute l´Église la célébration en hommage au « Corps du Christ ». À nouveau lors du Concile de Vienne en 1311, le Pape Clément V stipula l´adoption de cette fête. Son successeur, Jean XXII, instaura la date du jeudi suivant la huitième de la Pentecôte, qui correspond au jeudi après la fête de la Sainte Trinité ou le jeudi neuf semaines après le Jeudi Saint. Dans son article « Le Corpus Christi » du magazine du CIDAP (Centre Interaméricain des Arts Populaires) María Fernanda Cordero de Landívar cite : « En Espagne cette célébration a eu lieu pour la première fois vers 1319 et elle s´est ensuite étendue au Nouveau Monde par l´intermédiaire des colonisateurs espagnols, pas uniquement par respect du calendrier des festivités religieuses, mais comme stratégie évangélisatrice. Il ne faut pas oublier que l´Église octroyait au conquistador un double pouvoir : celui de coloniser et celui de partir en mission, c´est à dire que l´on mélangeait temporel et surnaturel, politique et ecclésial, économique et évangélique. C´est pour cette raison que la mission des espagnols, de caractère religieux entre autres, était celle d´utiliser la célébration et conquête religieuse des indigènes d´Amérique. »

L´Aspect Religieux

Selon le dogme catholique le Corpus Christi, en latin “Corps du Christ”, évoque l´Eucharistie (la présence du Christ dans l´hostie consacrée). Selon le catholicisme, Jésus Christ instaura cette tradition la nuit de la dernière Cène, lorsqu´il dit en prenant le pain : « Ceci est mon corps qui sera donné pour vous » et en buvant le vin : « Ceci est mon sang, qui sera répandu pour plusieurs » (Marc 14:12-16, 16:22-26; Matthieu 26:26-28; Luc 22:14-23). Pour l´Église ce fut la première consécration de l´histoire et les apôtres accomplirent de façon fidèle ce que Jésus Christ leur avait confié : « Faites ceci en mémoire de moi». Depuis, la célébration de l´eucharistie en mémoire de la « Dernière Cène » se fait un dimanche, jour de la résurrection du Christ. Conformément à cela, la fonction essentielle des évêques catholiques est la célébration de l´Eucharistie qui est, en résumé, l´accomplissement de la promesse du Christ d´être avec nous tous les jours jusqu´à la fin des temps. Le Corpus Christi célèbre donc cette communion intime entre le Christ et les hommes à travers sa présence dans l´hostie et le vin consacrés. Dans le calendrier liturgique, le jeudi du Corpus est une date mobile, généralement entre les mois de mai et de juin. Suite au Concile Vatican II il y a eu une modification, car le cantique des psaumes en latin (le livre bréviaire appelé maintenant livre d´heures) avait lieu la veille du Corpus. Le rite, qui commençait à 17h00, comprenait la cérémonie de l´heure sainte, la procession et la messe concélébrée, afin de respecter dans les sept jours suivants la célébration eucharistique, le « cerramen » et la procession dans la Cathédrale. Les autres églises urbaines formalisent encore plus cette fête avec le Jubilé des quarante heures. Les paroisses rurales, quant à elles, fêtent la huitième du Corpus. Actuellement l´Eucharistie se célèbre dans la langue propre de chaque pays et il est permis de célébrer la Sainte Messe l´après-midi. À Cuenca, le Très Saint est exposé sur l´autel majeur depuis sept heures du matin dans la Cathédrale Inmaculada Concepción. On y célèbre une messe solennelle dirigée par l´Évêque, invitant à l´adoration de l´Eucharistie. À la fin de la journée, à peu près à 17h00, on effectue le « cerramen », qui consiste à célébrer une messe avec la procession à l´intérieur de l´église pour remettre le Très Saint à sa place. Pendant le Septénaire la Cathédrale est illuminée et reçoit une grande quantité de fidèles qui participent aux actes liturgiques.

Tradition à Cuenca

Dans le cas spécifique de Cuenca, on sait que cette fête a été instaurée de façon officielle par le Conseil Municipal dès la première année de la fondation de la ville, le 18 septembre 1557. Ce fut une des principales célébrations religieuses, que l´on commença à appeler « Fête de la Ville ». Une route urbaine dans la ville a été établie la même année, attribuant des parcelles autour de la Place Centrale pour la construction de bâtiments religieux et publiques. Les rituels en l´honneur du Corpus Christi se faisaient dans l´Église Principale (appelée aujourd´hui Catedral Vieja) et les festivités populaires, avec salves et feux d´artifice, autour de la Place Centrale (aujourd´hui Parc Calderón). À cette époque les autorités et personnalités de haut rang finançaient cette fête, qui devenait un vrai événement religieux et social pendant sept jours. On dit qu´autrefois cette fête avait des connotations beaucoup plus solennelles et que le jour de sa célébration, qui correspond au neuvième jeudi après le Jeudi Saint, personne ne travaillait et tout le monde assistait à l´église. Cependant, le culte au Très Saint ou à Jésus dans le Saint-Sacrément persiste encore à travers son exposition dans la Cathédrale (après la célébration d´une messe solennelle) et d´une procession où on le déplace autour du parc central pour finalement aboutir avec sa bénédiction dans le temple. À Cuenca, la tradition populaire est de fêter durant sept nuits les sept levers du jour où l´Hostie Sacrée est exhibée (de là le nom de « Septénaire »). C´est ce qu´on entend par « l´Octave de Corpus », car ce sont huit jours qui incluent le premier jour de Corpus (jeudi) et les autres sept jours qui correspondent au Septénaire. Il y a une relation intéressante entre la cérémonie religieuse, dans le temple, et la séculaire, dans la place centrale de la ville. Pour les fêtes populaires du Septénaire, par exemple, il y a un déploiement coloré de pyrotechnie le soir, qui inclut tout type de feux d´artifice et dont le centre est toujours le château (structure en carex et papier de soie de plus de quatre mètres de haut) qui symbolise la Garde. Le moment le plus attendu de la nuit est le brûlage du château : à travers les lumières qui tournent on peut voir une claire représentation du Soleil de l´Eucharistie. En plus, les gens se régalent avec les ballons, la musique des bandas et le goût des friandises du Corpus. On peut trouver des vendeurs de pop-corn, chispiolas (boules de pop-corn sucré et coloré), pommes caramélisées, barbes à papa, espumilla (mélange de blancs d´œuf et de sucre) et empanadas de viento (au fromage).

L´espace des jeux de hasard

Autour du parc Calderón (rue Sucre et Plaza de las Flores) sont disposées des douzaines de tables avec des jeux de hasard : tirage au sort de caramels, jeu de la marque et du tableau, jeu de la monnaie, tir au fusil, crapaud, voitures folles et roulette.

LES PRÉPARATIFS POUR LE CORPUS CHRISTI ET LE SEPTÉNAIRE

Depuis sa naissance au Moyen Âge, le Corpus est une fête avec un double caractère très défini, comme les deux faces d´une même médaille : le sacré et la religiosité populaire. L´Archidiocèse de Cuenca, présidé par l´Archevêque, encourage à célébrer cette fête avec toute sa splendeur. On nomme à l´avance les priostes , désignés pour chaque jour du Corpus, qui ont la responsabilité de respecter tous les plans, autant pour le rite ecclésiastique, que pour ce qui est offert au peuple pour sa diversion. La coordination et les coûts des offrandes populaires et religieuses sont pris en charge par les priostes, autrefois agriculteurs, commerçants aisés ou qui provenaient de différents types de professions. Actuellement, ce sont de nombreuses familles, institutions et entreprises publiques et privées qui offrent tous les ans leur contribution, pour assurer la continuité de cette tradition. Il faut souligner que depuis cinq ans les vingt-sept paroisses de Cuenca se sont associées à cette organisation. Pendant les journées du Septénaire, le fait de nommer en tant que priostes des institutions privées et publiques, ainsi que des personnes altruistes du canton fait partie de la tradition. Pour la fête qui correspond au lundi, il y a un fait particulièrement intéressant : en principe les personnes chargées étaient des femmes de haut rang social de la ville. Il est important de noter que, de 1955 à 2006, ce fut Mlle María Astudillo Montesinos qui organisa la fête des « Dames de l´Estrade Azuayo », comme on les appelait. De même, au XIXème siècle et pendant les premières décennies du siècle dernier, les priostes étaient des agriculteurs ou commerçants aisés qu´on appelait « diputés ». Ils ne lésinaient pas sur les dépenses le jour de leur « priotazgo » (contribution économique volontaire pour le développement de la fête). Autrefois celle-ci était une tradition qui passait de génération en génération, même si la personne décédait. Ses descendants étaient chargés de continuer à donner l´argent, car respecter la dévotion du défunt était considérée comme une obligation.

CULTES EUCHARISTIQUES LORS DU SEPTÉNAIRE

Le culte du Saint Sacrément est une réalité toujours vivante et enracinée dans la tradition religieuse du peuple de Cuenca. Avec la dévotion à la Sainte Vierge, c´est une des expressions et témoignages de foi les plus importants dans notre ville. Pour chaque jour de célébration les vingt-sept paroisses de Cuenca et les priostes organisent la liturgie (lectures bibliques, offertoires, différentes prières). On fait des donations pour acheter les fleurs qui ornent l´église. Chaque célébration est accompagnée d´enfants de cœur et de cœurs. La nuit on exécute le “Cerramen” . Après la Sainte Messe on fait la procession avec le Saint Sacrément dans le Parc Abdón Calderón, où les fidèles amènent des lanternes, de l´eau fleurie et des fleurs de plusieurs couleurs. Une fois la procession terminée, on prie et on bénit le Saint Sacrément, déposé sur l´autel majeur.

Celui qui préside encense pendant que l´on chante ce qui suit :

TANTUM ERGO Un si auguste sacrement, Adorons-le, prosternés ; Que les vieilles cérémonies Fassent place au nouveau rite ; Que la foi de nos cœurs supplée Aux faiblesses de nos sens. Au Père et à son Fils unique, Louange et vibrant triomphe ! Gloire, honneur et toute-puissance ! Bénissons-les à jamais ! A l'Esprit procédant des deux, Egale adoration. Ainsi soit-il ! Suite à la bénédiction il est coutume que le prêtre, à genoux face au Saint Sacrément, prie plusieurs louanges comme Béni soit Dieu, Béni soit son saint nom, etc., après s´être dépouillé du voile huméral ou du châle d´épaules. Ensuite, le même prêtre qui a donné la bénédiction, ou un autre prêtre ou diacre, garde le Saint Sacrément dans le tabernacle tandis que le peuple chante une acclamation appropriée.

AGENDA HABITUEL LE JOUR DU CORPUS CHRSITI

17H00 : Heure Sainte, Église Sagrado Corazón de Jesús (adoration au Saint Sacrément avec chants de louange, prières et lectures bibliques). 18h00: Procession depuis l´Église Sagrado Corazón de Jesús jusqu´à la Cathédrale Inmaculada Concepción, accompagnée de bandas de village. Les fidèles amènent fleurs, lanternes et eaux fleuries. 19h00. Cérémonie Officielle du Corpus Christi présidée par l´Archevêque. Elle finalise avec le Cerramen (Cathédrale Inmaculada Concepción)

Septénaire:

Messe pour l´exposition à 7h00 et pour le Cerramen à 19h00 (Cathédrale Inmaculada Concepción)

Adresses:

Église Sagrado Corazón de Jesús: rues Gran Colombia et León XIII Cathédrale Inmaculada Concepción: rues Benigno Malo et Mariscal Sucre Autrefois on nommait des gardiens d´Adoration du Très Saint : il y avait des règles et il fallait nommer une ou deux personnes qui devaient prier pendant une heure. Aujourd´hui, même sans gardien, on peut encore voir dans plusieurs Églises de Cuenca des fidèles qui visitent le Sacrément du Très Saint pendant toute l´année, dans ce qu´on appelle le Jubilé. Celui-ci se fait avec autant de ferveur uniquement à Cuenca.

PYROTECHNIE ET MUSIQUE

Entre les éléments qui se distinguent le plus lors de ces festivités il y a la pyrotechnie. Selon les chercheurs Gerardo Cantos et Carlos Galindo, l´introduction de cette coutume est arrivée avec les espagnols, qui l´utilisaient lors de célébrations religieuses comme le Corpus Christi. C´est ainsi qu´à l´époque de la colonisation est née une des activités artisanales les plus populaires pour le peuple de Cuenca. Métisses et indigènes, qui ont transmis leurs connaissances à leurs descendants de génération en génération, ont appris des espagnols l´art de fabriquer tout type d´artifice destiné à réjouir, principalement, les fêtes religieuses. Pour n´en citer que quelques-uns, nous avons : fusées, souris, pigeons, châteaux, objets volants, feux de Bengale, vaches folles et ballons. Certains de ces feux d´artifice ont une intéressante symbolique. Le château est la production d´art pyrotechnique la plus intéressante de cette fête, car il représente symboliquement la Garde. Chaque partie du château est chargée de siffleurs, souris, fusées, feux de Bengale, emblèmes, portraits. Les ballons, qui sont utilisés aussi pour cette fête religieuse, rappellent les offrandes qu´un village agricole fait à son Dieu qui est dans le ciel. Il y en a de toutes les formes et modèles : anthropomorphes, zoomorphes, religieux, civiques, politiques, etc. Un autre des éléments obligatoires pour ces fêtes c´est la musique, qui a une expression très particulière et propre à notre culture métisse avec la fusion de l´européen et l´andin. Les bandas de village sont chargées d´égayer les belles soirées de Cuenca et leurs instruments d´origine européenne (trombones, trompettes, tubas, saxos et clarinettes) entonnent encore aujourd´hui des rythmes andins ancestraux, qui font la joie de tous les spectateurs.

 

6. Indépendance de Cuenca

3 novembre 1820

Après avoir reçu la nouvelle de la libération de Guayaquil le 9 octobre, un groupe de patriotes cuencanais conçut un plan pour réunir un conseil municipal ouvert et jurer l´indépendance de Cuenca. Cependant, les premières initiatives prises par Tomás Ordóñez échouèrent lorsqu´un groupe de patriotes fut réprimé sur la Place Centrale.

Sans arriver à concrétiser cette première tentative, les patriotes discutèrent directement avec Antonio Díaz Cruzado, gouverneur de la province de Cuenca et principale autorité de la ville. Ils lui manifestèrent que, après celle de Guayaquil, l´indépendance de Cuenca serait un fait dans les jours à venir. Le gouverneur soutint les patriotes, mais peu avant de rendre la caserne son pacte fut découvert et le Gouverneur Díaz emprisonné et amené à Quito.

En absence de Gouverneur, le maire constitutionnel José María Vázquez de Noboa assuma les fonctions. Étant lui-même Chef des Patriotes, il facilita extrêmement la cause. Ensemble ils conçurent un plan pour se ravitailler en armes et désarmèrent ainsi l´escorte militaire le 3 novembre 1820.

Avec les armes en leur pouvoir et commandés par Tomás Ordóñez, les patriotes se retranchèrent sur la Place de San Sebastián avec le peuple en soutien et proclamèrent la liberté et l´indépendance de la province de Cuenca.

De leur côté, les espagnols se replièrent avec toutes leurs munitions sur la Place Centrale et aux alentours pour tenter de soumettre les rebelles.

Cependant, les patriotes jugèrent opportun de mobiliser leur caserne dans un endroit de la ville plus stratégique, avec une meilleure visibilité et la facilité de réception de renforts. Ils se sont donc installés dans le quartier El Vecino, où plus de gens venant d´endroits proches de la ville se joignirent à eux, comme le curé de Chuquipata Javier Loyola et ses fidèles.

Le lendemain, 4 novembre, se voyant isolés et sans l´appui de peuple, les autorités et les royalistes espagnols décidèrent de rendre les armes aux patriotes et le gouvernement à la révolution.

Les patriotes parcoururent le chemin depuis El Vecino jusqu´à la Place Centrale, au milieu de vivats, de cris et d´acclamations de liberté. Ils arrivèrent par la rue Juan Jaramillo, qui s´appelait avant rue de La Victoire à cause de cet événement.

7. Pase del Niño Viajero

Une tradition qui subsiste à Cuenca

Le “Pase del Niño” (“Passage de l´Enfant”) est, sans aucun doute, une des manifestations de religiosité populaire les plus importantes du pays. Cette fête reflète, comme peu d´entre elles, la culture et les traditions d´un peuple qui exprime ses croyances par de multiples manifestations et formes de folklore. L´axe central de cette célébration est le culte de l´Enfant Jésus. Les cérémonies en l´honneur d´un Dieu naissant ont leurs origines les plus lointaines dans les cultures helléniques et romanes. Concrètement, le 25 décembre à Rome on célébrait la naissance du Soleil associé à l´image de César. Le christianisme s´imposant comme religion officielle de l´Empire Romain, cette date est restée en vigueur, célébrant la naissance du Christ. On sait qu´en Europe ce fût Saint François d´Assise qui célébra pour la première fois de manière ouverte la Nativité de Jésus, en recréant les faits avec des gens humbles de la campagne qui représentaient la Vierge Marie, Saint Joseph et l´Enfant Jésus. Bientôt encouragée par les franciscains, cette coutume s´est propagée dans tout le monde chrétien. Cet ordre religieux, entre autres, a diffusé depuis le temps de la colonisation dans notre pays le culte au petit Jésus, avec les neuvaines, les messes et le décor des crèches.

Tradition de Cuenca

Cuenca est l´endroit du pays où la tradition des crèches et le culte de l´Enfant Jésus pendant les fêtes de Noël ont le plus grand accueil. En plus, avec le temps, les familles de Cuenca ont rajouté des éléments propres à cette célébration. Les processions dont les participants, en plus grande partie des enfants, utilisent des costumes religieux et profanes, sont connues comme le « Pase del Niño », car leur centre est toujours l´image de Jésus enfant, généralement habillé avec des vêtements très élégants en soie, velours et des broderies avec des éléments argentés ou dorés. Ces défilés, dans lesquels participent massivement tous les habitants, sont organisés tous les ans dans la ville et les villages des alentours. Ils commencent le premier dimanche de l´avènement et finissent le mardi du carnaval. Tous les préparatifs se font longtemps à l´avance par des « priostes » et des « mantenedores ». Les premiers sont les personnes qui parrainent social et économiquement l´événement et sont choisies chaque année, conformément à des circonstances qui peuvent varier de village en village. Beaucoup d´entre eux le font de façon volontaire, tandis que d´autres sont désignés par le prioste antérieur ou par la communauté. Les mantenedores, en revanche, assument la responsabilité de tous les aspects liés au passage, et se chargent de faire perdurer la tradition, raison pour laquelle ils restent dans leur poste de longues périodes.

Passages majeurs et mineurs

Il y a deux types de Passages de l´Enfant : majeurs et mineurs. Les premiers ont un grand nombre de participants et ses processions rendent hommage à des images de l´Enfant Jésus qui appartiennent à des temples ou des communautés religieuses. Les passages mineurs ont moins de participants et, en général, un caractère familial. Un rituel très complexe précède les passages majeurs et mineurs, avec l´invitation et la veillée. L´invitation se fait plusieurs mois à l´avance et est dirigée autant aux gens de la campagne que de la ville. Tous les invités reçoivent, de la part du mantenedor, en guise de cadeau, un pain sucré connu sous le nom de « costra » et de la chicha. En l´acceptant on s´engage à participer au passage. Finalement, une nuit avant la messe, on fait la veillée : dans le cas des passages majeurs tous les participants « accompagnent » l´image de l´Enfant Jésus dans une église, ou bien dans la maison de la personne qui célèbre la fête dans le cas des passages mineurs. Lors des veillées dans les maisons il est normal que les invités amènent de l´eau de vie et de la nourriture, pour que tout le monde fête ensemble cet événement qui aboutira à l´aube avec une tasse de café, d´eau de cannelle ou de chocolat accompagné de pain.

Le Passage de l´Enfant Voyageur

Le passage le plus important est celui dédié à l´ « Enfant Voyageur », célébré chaque année le 24 décembre dans la ville de Cuenca. Ce nom vient d´une image de l´Enfant Jésus qui a été sculptée sous les ordres de madame Josefa Heredia en 1823. En 1961 son dernier propriétaire, Monseigneur Miguel Cordero Crespo, a fait un pèlerinage en Terre Sainte, accompagné de cette image que le Pape Jean XXIII a bénie à la fin du voyage. De retour à Cuenca, le peuple enthousiasmé a donné à cette fameuse sculpture le nom d´« Enfant Voyageur » et depuis on lui rend hommage en grande pompe lors de la fête de Noël, avec la grande procession ou « passage » qui commence généralement à 10h00 et finit environ à 15h00. La procession commence dans l´avenue Ordóñez Lasso et parcourt la rue Simón Bolívar dans le centre-ville. On y observe tous les éléments typiques de la célébration : d´innombrables et voyants chars allégoriques, des bandas populaires qui interprètent des chansons dédiées à l´Enfant, des ensembles de musique paysans, des enfants déguisés en personnages bibliques, des pasteurs, des gitans, des jivaros, des saraguros, des otavalos, et autres ethnies et mayorales. Ces derniers sont spécialement voyants et intéressants, car ils représentent les paysans des provinces de l´Azuay et Cañar qui avaient un grand pouvoir et prestige entre les travailleurs des haciendas. C´étaient généralement des hommes et des femmes de la campagne avec une très bonne position économique. Pour montrer la richesse, leurs costumes – stylisation des vêtements des cholos et cholas de la région – sont très voyants et élégants. Ils sont toujours à cheval : ceux-ci sont couverts de fines couvertures ou tissus en laine et soie et portent le « château » (ensemble d´aliments montés en forme de guirlandes avec des fruits, des légumes, des bonbons, des bouteilles d´alcool, des jouets, etc.). Les « châteaux » sont des offrandes à l´Enfant, couronnés par des plateaux avec des aliments cuisinés ; ils peuvent être placés sur les chevaux des mayorales, sur les chars allégoriques ou dans des corbeilles portées par les pasteurs. Les aliments les plus fréquents sont des pommes de terre cuites, des œufs durs, des piments et des animaux comme les cochons au four, les cuy (cochons d´Inde), les dindes, et les poulets à la braise, qui portent souvent des rubans et des billets dans leur groin ou bec. Après le passage il y a des fêtes chez les familles participantes. Suite au défilé elles rentrent chez elles et démontent avec précaution les châteaux. La nourriture de l´offrande est répartie entre les membres de la famille et ses invités, donnant lieu à un grand festin. Le Passage de l´Enfant à Cuenca est une manifestation religieuse populaire d´une grande richesse ethnographique et, malgré le temps et la présence continue d´éléments culturels étrangers, elle garde toute sa splendeur. C´est une fête qui ne répond pas uniquement à la simple foi des classes populaires, mais au désir de se distinguer et de valoriser des éléments culturels qui les caractérisent et enorgueillissent. Désormais l´image de l´Enfant Voyageur, héritage du père Miguel Cordero Crespo, est en possession des religieuses de Carmen de la Asunción. Elles en prennent soin et la gardent dans le couvent.

Personnages du Passage de l´Enfant

Les personnages du Passage de l´Enfant se divisent en civils et religieux.

Personnages religieux

L´Ange de l´Étoile

Ce personnage, qui ouvre le défilé, est vêtu d´une large tunique blanche qui couvre tout son corps. Sa tête est généralement ornée d´une couronne dorée avec un tulle blanc et sur son dos il a deux grandes ailes blanches en papier. Dans sa main droite il porte un bâton couvert de papier argenté avec au bout une étoile de la même couleur. Son rôle est de guider les Rois Mages et les Pasteurs à l´adoration de l´Enfant Jésus.

La Vierge

Elle est représentée par une petite fille. Sur sa tête elle porte une mantille espagnole ou en tulle et la tunique qui couvre son corps peut être blanche, bleu ciel ou rose avec une ceinture argentée ou dorée. Elle est toujours accompagnée de Saint Joseph et c´est la figure la plus importante des scènes bibliques représentées dans les chars allégoriques.

Saint Joseph

C´est un petit garçon vêtu d´une tunique marron et une cape verte dont le rôle est de toujours accompagner la Vierge dans les scènes bibliques qui requièrent sa présence. Il porte, en plus, une barbe et une longue chevelure artificielles couleur châtain.

Rois Mages

Ces personnages sont vêtus de pantalons en satin de couleurs brillantes et de tuniques qui leur arrivent aux genoux. Leurs capes sont en velours ou satin et sur leurs têtes ils portent toujours une couronne décorée avec des perles et des brillants artificiels, parfois remplacée par des turbans de différentes couleurs. En général ils ont une barbe, à l´exception du Roir Noir (Balthazar) dont le visage peut être peint avec de la suie et de la graisse. Les trois Rois Mages portent un sceptre et des coffres qui simulent les offrandes que les Rois ont amenées à l´Enfant Jésus. Ils sont toujours à cheval, et celui-ci est couvert d´élégantes tapisseries ou couvertures.

Saint Jean Batiste

Saint Jean Batiste est représenté par un enfant torse nu qui porte des peaux sur son épaule. Dans la main droite il a une croix et dans la gauche un licou avec un agneau blanc. Les enfants déguisés en Saint Jean Batiste sont en général accompagnés de leurs parents car ils sont très jeunes.

Personnages civils

Mayorales

Ils représentent les natifs de la province de Cañar avec un grand pouvoir et prestige entre les indigènes ou travailleurs d´une hacienda de la sierra, car ils étaient jadis chargés directement par les patrons pour contrôler le travail paysan. Les mayorales guident les autres pasteurs qui amènent les offrandes et portent le costume d´un habitant de la province de Cañar : pantalon noir en laine, espadrilles en fibres de cabuya avec des rubans rouges, chemise blanche avec des broderies en couleur au cou et poignets, poncho noir ou rouge en laine avec une ceinture tissée en couleurs fortes. Ils portent un chapeau blanc en laine frappée. La compagne du mayoral est la mayorala, avec ses cheveux attachés en tresses par des rubans rouges. Elle porte une jupe de couleurs très vives brodée en abondance dans son extrémité inférieure, sur une autre laine simple. Son dos est couvert par la « liglla » soutenue par le « tupilli » ou épingle en argent avec des pierres. Les mayorales sont sur des chevaux décorés en abondance avec des rubans de couleurs et des étoiles sur le front confectionnées avec des pièces en argent et du carton argenté et doré. L´échine de l´animal est couverte de tapisseries ou couvertures très élégantes et sur les flancs il porte un château avec une armature en carex décoré avec des fruits, des aliments et des décorations variées.

Les Cholas Cuencanas

Costumes typiques: un chapeau en paille toquilla; une blouse richement brodée ou « polca » ; une jupe en flanelle ou intérieure : en laine, sans broderies et avec des pattes dans le bord intérieur ; un tissu de la ville de Gualaceo : espèce de couverture tissée avec une frange nouée ou brodée.

Les Jivaros

Ces personnages représentent des indigènes de la région de l´Amazonie équatorienne. Ils portent des costumes typiques : des anacos (toiles portées à la ceinture) d´une seule couleur (généralement rouge), un sac sur leurs épaules, une lance en chonta à la main et sur leurs têtes des aigrettes en plumes colorées de perroquets ou autres oiseaux orientaux. Quand les jivaros marchent à pied et en groupe ils font une série de danses guerrières.

Les Saragureños

Ce sont des enfants qui représentent les natifs de la province de Loja, caractérisés par des habits noirs. Ils portent des grands chapeaux voyants en laine combinée en noir et blanc. Les filles sont parées de colliers en perles et de grandes boucles d´oreilles.

Les Noirs dansants

Personnages représentés par des enfants avec les corps peints en noir avec de la graisse et de la suie, avec les paupières et les lèvres d´un rouge vif. Les « noires dansantes » portent une jupe et une blouse de couleurs fortes qui contrastent, des turbans rouges, des colliers et de grandes boucles d´oreilles.

Autres personnages

Il existe en plus des représentations de personnages comme des gitanes, des majas espagnoles et des arabes. Entre les personnages religieux on trouve aussi des pasteurs et ceux qui conforment la cour du roi Hérode.

Termes liés au Passage de l´Enfant

LES ALBAZOS : pièces musicales de caractère populaire interprétées par des bandas de musiciens (ils parcourent à l´aube). L´ANGE DE L´ÉTOILE: Personnage important des passages de l´Enfant qui représente l´étoile qui a guidé les rois mages à Bethléem. L´ange de l´étoile ouvre toujours le défilé, il porte une étoile argentée et est habillé en blanc sur un cheval blanc. LA BANDA: Ensemble de musiciens qui interviennent dans toute fête religieuse célébrée en ville et à la campagne. Il y a des bandas bien organisées qui appartiennent à des associations ou à des sociétés artisanales qui prêtent leurs services à différentes processions célébrées en l´honneur de l´Enfant Jésus. LES BORLERAS: Ce sont les personnes qui, avec les pendoneros, seront les priostes (chargés) d´une fête religieuse l´année suivante. LE CHÂTEAU: Armature en carex ou en bandes de bois de 1,20m x 60cms approximativement et qui, couvert de nourriture, décorations et spécialement de fruits, est mis sur les flancs du cheval des mayorales, constituant le principal attrait de ces personnages. On appelle aussi châteaux les arrangements latéraux des chars allégoriques et les armatures en bois en forme pyramidale, pleins de pain, de fruits, de vêtements et d´une grande variété d´aliments amenés volontairement par les assistants à une célébration postérieure au passage ou une autre fête religieuse. LA CONTRE DANSE: Danse de figures avec plusieurs couples. LE COEUR: Groupe de priostes de l´Enfant Jésus qui se relayent pour veiller chez eux sur la sculpture de l´église ou d´un prioste. Ces veillées ont un rôle religieux, social et économique important. LES CUCHI PANES: Figures en pain de différentes formes et tailles pour décorer les châteaux des mayorales et les chars allégoriques. LE CHAGRILLO: Pétales de fleurs qui, de façon abondante, sont amenés par les enfants qui accompagnent le passage de l´Enfant. Le chagrillo est lancé sur l´image de l´Enfant pendant la procession au son de la musique de Noël. LE NOIR DANSANT: Petit garçon ou petite fille déguisé en personne de couleur, qui danse pendant le parcours du passage. LES PENDONEROS: Personnes qui ouvrent une procession avec un petit étendard et qui, avec les borleras, seront les priostes de la fête pour l´année suivante. LES TONS DE L´ENFANT: Désignation populaire en référence à chaque pièce musicale jouée en l´honneur de l´Enfant Jésus

 

8. Año Viejo

El 31 de diciembre, día del Año Viejo, diversos grupos de la sociedad preparan tarimas, donde el protagonista es un muñeco que puede ser de papel, cartón, tela, etc., en cuyo interior se colocan petardos. Lleva una máscara de algún personaje al que se caricaturiza y simboliza el año que termina; en los lugares próximos deambulan las “viudas”, personas disfrazadas con vestidos negros, que piden al público su contribución para los gastos funerarios.

Luego de la lectura del Testamento del Año Viejo, en el que se critica a los vecinos del lugar, a las instituciones o al gobierno, dejándoles herencias y consejos, es quemado el muñeco a las doce de la noche, en medio de petardos, música y jolgorio con el que se recibe al Año Nuevo.

Festivals
input:focus, select:focus, textarea:focus { border-color: #056EB2; } a { color: #056EB2; } .radio i, .checkbox i { color: #056EB2; } .radio i:before { background-color: #056EB2; } .button, .btn-default { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .button:hover { color: #056EB2; } .page-header-top { background-color: #056EB2; } .page-header-bottom-alt { background-color: #056EB2; } .page-intro:after { background-color: #056EB2; } .page-intro:before { background-color: #056EB2; } .page-content-section-bg { background-color: #056EB2; } .page-content-section-bg:before { background-color: #056EB2; } .page-content-section-border { border-top-color: #056EB2; } .page-footer { background-color: #056EB2; } .block-head-1 { border-bottom-color: #056EB2; } .block-head-1 i { background-color: #056EB2; } .block-head-2:after { background-color: #056EB2; } .block-head-2 i:after, .block-head-2 i:before { background-color: #056EB2; } .block-head-3 { border-bottom-color: #056EB2; } .block-head-3 i:after { background-color: #056EB2; } .block-head-4:after { background-color: #056EB2; } .block-head-7 { border-bottom-color: #056EB2; } .block-head-7:after { background-color: #056EB2; } .page-content-section-bg .block-head-3 i { color: #056EB2; } .main-search button { color: #056EB2; } .main-search button:after { background: #056EB2; } .main-nav li a { color: #056EB2; } .main-nav li a:before { background-color: #056EB2; } .main-nav li ul { background-color: #056EB2; } .main-nav li li:hover > a, .main-nav li li.active > a, #block-newsletter-newsletter-subscribe .form-submit:hover, .block-product-details .add-wishlist .button-alt:hover, .block-product-details-2 .add-wishlist .button-alt:hover { color: #056EB2; } .main-nav .switcher { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .main-nav .mega > div { background-color: #056EB2; } #block-newsletter-newsletter-subscribe .form-submit, .btn-primary:hover, .btn-primary:focus, .btn-primary:active { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .art-portfolio ol li.active, .ui-slider-horizontal .ui-slider-handle, .ui-slider-horizontal .ui-slider-range, .btn-primary.link { background-color: #056EB2; } .btn-primary, .button:hover, .btn-default:hover, .btn-default:focus, .btn-default:active { border-color: #056EB2; color: #056EB2; } .btn-primary.link:hover, .btn-primary.link:focus, .btn-primary.link:active { color: #056EB2; } } @media screen and (max-width: 767px) { /* phone */ .main-nav ul { background-color: #056EB2; } .main-nav li a { color: #ecf0f1; } .main-nav li ul { background: #e9e9e9; } .main-nav li li { border-top-color: #056EB2; } .main-nav li li a { color: #056EB2; } .main-nav li li a:hover { background-color: #056EB2; color: #fff; } .main-nav li li ul { border-top-color: #056EB2; } .main-nav .mega ul li { border-top-color: #056EB2; } } .slider-revolution .fa:after { background-color: #056EB2; } .slider-revolution .title { border-top-color: 1px solid #056EB2; border-bottom-color: 1px solid #056EB2; } .slider-revolution .button-my { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .slider-revolution .button-my:hover { color: #056EB2; } .pagination-1 a:hover { border-color: #056EB2; color: #056EB2; } .pagination-1 .active, .pagination-1 .active:hover { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .pagination-2 a:hover { color: #056EB2; } .pagination-2 .active, .pagination-2 .active:hover { background: #056EB2; } .pagination-3 a:before { box-shadow: inset 0 0 0 1px #056EB2; } .pagination-3 .active:before, .pagination-3 .active:hover:before { background: #056EB2; } .pagination-4 a:hover { border-color: #056EB2; } .pagination-4 .active { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .pagination-5 a { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; color: #056EB2; } .block-benefits div:hover { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-benefits i { color: #056EB2; } .block-benefits-2 li i { color: #056EB2; } .block-benefits-2 .tabs a:hover { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-benefits-2 .tabs .active a, .block-benefits-2 .tabs .active a:hover { color: #056EB2; } .block-benefits-3 i { color: #056EB2; } .block-about .button { border-color: #056EB2; color: #056EB2; } .block-about .button:hover { background: #056EB2; color: #ecf0f1; } .block-about .owl-prev:hover, .block-about .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-about-2 .bar { background: #056EB2; } .block-about-2 .value { color: #056EB2; } .block-about-4 .owl-pagination div { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-about-5 .owl-prev, .block-about-5 .owl-next { display: inline-block; border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-about-5 .owl-prev:hover, .block-about-5 .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-about-6 .icons a:hover { color: #056EB2; } .block-mission .year { background: #056EB2; } .block-mission .years a:after { border-bottom-color: #056EB2; } .block-recent-works ol li:hover { color: #056EB2; } .block-recent-works ol .active { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-recent-works .description { background: #056EB2; } .block-recent-works .description:before { border-right-color: #056EB2; } .block-recent-works-3 h3 { border-top-color: #056EB2; } .block-recent-works-3 .link { border-color: #056EB2; } .block-recent-works-3 .fancybox { background-color: #056EB2; } .block-recent-works-3 .owl-pagination div { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-recent-works-4:before { background: #056EB2; } .block-recent-works-4 .fancybox { background: #056EB2; } .block-recent-works-4 .owl-prev:hover, .block-recent-works-4 .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-recent-works-6 a:before { background: #056EB2; } .block-recent-works-6 .owl-prev, .block-recent-works-6 .owl-next { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-recent-works-6 .owl-prev:hover, .block-recent-works-6 .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio ol li:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio ol li.active { border-bottom-color: #056EB2; } .block-portfolio ul .pic span:after, .block-portfolio ul .pic span:before { background: #056EB2; } .block-portfolio ul .pic span i { color: #056EB2; } .block-portfolio-2 ol li:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-2 ol li.active { background: #056EB2; } .block-portfolio-2 ul .pic:before { background: #056EB2; } .block-portfolio-2 ul .pic a { background: #056EB2; } .block-portfolio-2 ul .pic a:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-3 ol li:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-3 ol li.active { background: #056EB2; } .block-portfolio-4 h3 { border-top-color: #056EB2; } .block-portfolio-4 .link { border-color: #056EB2; } .block-portfolio-4 .fancybox { background: #056EB2; } .block-portfolio-5 ol li:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-5 ol li.active { background: #056EB2; } .block-portfolio-5 .info:before { background: #056EB2; } .block-portfolio-6 ol li:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-6 ol li.active { background: #056EB2; } .block-portfolio-6 ul a:before { background: #056EB2; } .block-portfolio-7 ol li:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-7 ol li.active { background: #056EB2; } .block-portfolio-7 ul li:before { background: #056EB2; } .block-portfolio-7 ul a:hover { color: #056EB2; } .block-portfolio-8 li div:before { background: #056EB2; } .block-portfolio-8 li a { background: #056EB2; } .block-clients .owl-prev, .block-clients .owl-next { color: #056EB2; } .block-testimonials-3 .carousel h3 { border-bottom-color: #056EB2; } .block-testimonials-3 .owl-pagination div { border-color: #056EB2; } .block-testimonials-3 .owl-pagination .active { background: #056EB2; } .block-testimonials-4 .owl-prev, .block-testimonials-4 .owl-next { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-testimonials-4 .owl-prev:hover, .block-testimonials-4 .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-services li a { border-color: #056EB2; } .block-services li a:hover { background-color: #056EB2; } .block-services-2 li a:hover { background: none; } .block-services-2 li a:after { box-shadow: inset 0 0 0 2px #056EB2; } .block-services-2 li a:hover:after { background-color: #056EB2; } .block-services-3 li a:hover { background: none; } .block-services-3 li a:after { box-shadow: inset 0 0 0 2px #056EB2; } .block-services-3 li a:before { background: #056EB2; box-shadow: inset 0 0 0 2px #056EB2; } .block-services-3 li a:hover:after { background-color: #056EB2; } .block-services-4 li a { border-color: #056EB2; } .block-services-4 li a:hover { background-color: #056EB2; } .block-services-5 li i { color: #056EB2; } .block-services-5 li i:hover { background: #056EB2; } .block-services-6 h3 span { color: #056EB2; } .block-services-6 li a { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-services-6 li a:hover { color: #056EB2; } .block-services-7 .info i { background: #056EB2; } .block-services-7 .carousel .active { background: #056EB2; } .block-services-7 .carousel .owl-prev, .block-services-7 .carousel .owl-next { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-services-7 .carousel .owl-prev:hover, .block-services-7 .carousel .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-pricing dt { color: #056EB2; } .block-pricing .price:before { background: #056EB2; } .block-pricing li:hover .inner { background: #056EB2; } .block-pricing li:hover .button { color: #056EB2; } .block-pricing li:hover .button:hover { background: #056EB2; } .page-content-section .block-pricing .inner { box-shadow: 0 0 0 1px #056EB2; } .block-pricing-2 dt { color: #056EB2; } .block-pricing-2 .price { background: #056EB2; } .block-pricing-2 .button { color: #056EB2; } .block-pricing-2 li:hover .inner { background: #056EB2; } .block-pricing-2 li:hover .button:hover { background: #056EB2; } .block-progress li i { border-color: #056EB2; color: #056EB2; } .block-team-2 .pic:before { background-color: #056EB2; } .block-team-2 .icons a { color: #056EB2; } .block-team-3 .pic:before { background-color: #056EB2; } .block-team-3 .icons a { color: #056EB2; } .block-team-3 .info h3 { color: #056EB2; } .block-team-list .pic span:after { background-color: #056EB2; } .block-team-list .icons a:hover { color: #056EB2; } .block-team-list .icons a:before { background: #056EB2; } .block-team-list .skills { border-top-color: #056EB2; border-bottom-color: #056EB2; } .block-team-grid .pic:before { background-color: #056EB2; } .block-skills i:before { background-color: #056EB2; } .block-skills .bar { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-skills-2 i:before { background-color: #056EB2; } .block-skills-2 .bar { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-capabilities h3 { color: #056EB2; } .block-capabilities-2 h3 { color: #056EB2; } .block-recent-posts .info { background-color: #056EB2; } .block-recent-posts-2:before { background-color: #056EB2; } .block-recent-posts-2 li .button { color: #056EB2; } .block-recent-posts-2 li .button:hover { background-color: #056EB2; } .block-recent-posts-2 .button-more { color: #056EB2; } .block-recent-posts-2 .button-more:hover { background-color: #056EB2; } .block-featured-posts .pic:before { background-color: #056EB2; } .block-blog-list .link { background: #056EB2; } .block-blog-list .date:before { background-color: #056EB2; } .block-blog-list .date-alt { background-color: #056EB2; } .block-blog-list .zoom { background-color: #056EB2; } .block-blog-grid .link { background: #056EB2; } .block-blog-grid .date:before { background-color: #056EB2; } .block-blog-grid .pic:hover .date { color: #056EB2; } .block-blog-grid .zoom { color: #056EB2; } .block-blog-details .date:before, .block-blog-details .reply:before, .block-blog-details .type:before { background-color: #056EB2; } .block-blog-details .date-alt { background-color: #056EB2; } .block-blog-details .share a:before { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-blog-details .share a:hover { color: #056EB2; } .block-blog-details .about:before { background: #056EB2; } .block-catalog-toolbar .view a:hover { border-color: #056EB2; color: #056EB2; } .block-catalog-toolbar .view .active, .block-catalog-toolbar .view .active:hover { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-catalog-toolbar .direction { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-catalog-toolbar .direction:hover { color: #056EB2; } .block-catalog-grid .pic:before { background: #056EB2; } .block-catalog-grid .badge { background: #056EB2; } .block-catalog-grid .price { color: #056EB2; } .block-catalog-grid .owl-prev, .block-catalog-grid .owl-next { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-catalog-grid .owl-prev:hover, .block-catalog-grid .owl-next:hover { color: #056EB2;; } .block-catalog-list .pic:after { background-color: #056EB2; } .block-catalog-list .badge:before { background-color: #056EB2; } .block-catalog-list .price { color: #056EB2; } .block-catalog-list .owl-prev, .block-catalog-list .owl-next { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-catalog-list .owl-prev:hover, .block-catalog-list .owl-next:hover { color: #056EB2;; } .block-product-details .price { color: #056EB2; } .block-product-details .button-alt { color: #056EB2; } .block-product-details-2 .button-alt { color: #056EB2; } .block-product-details-2 .share a:before { background-color: #056EB2; box-shadow: 0 0 0 2px #056EB2; } .block-product-details-2 .share a:hover { color: #056EB2; } .block-product-info .owl-prev, .block-product-info .owl-next { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-product-info .owl-prev:hover, .block-product-info .owl-next:hover { color: #056EB2; } .block-product-tabs .head .active { color: #056EB2; } .block-product-tabs .head .active:before { border-top-color: #056EB2; } .block-shopping-cart th { border-top-color: #056EB2; color: #056EB2; } .block-shopping-cart .price { color: #056EB2; } .block-shopping-cart .remove { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-shopping-cart .remove:hover { color: #056EB2; } .block-shopping-cart .quantity a { color: #056EB2; } .block-shopping-cart .empty td { border-bottom-color: #056EB2; } .block-shopping-cart-totals dd { color: #056EB2; } .block-shopping-cart-totals .button-alt { color: #056EB2; } .block-checkout-order td:last-child { color: #056EB2; } .block-checkout-payment label { color: #056EB2; } .block-welcome .icons i:after { border-color: #056EB2; background: #056EB2; } .block-welcome .icons a:hover i { color: #056EB2; } .block-pasteboard:before { background: #056EB2; } .block-pasteboard .icons a:hover { color: #056EB2; } .block-map-3 .block-head { color: #056EB2; } .block-contacts ul li:after, .block-contacts ul li:before { border-color: #056EB2; background-color: #056EB2; } .block-contacts ul li:before { background-color: #fff; } .block-contacts ul li span { border-bottom-color: #056EB2; } .block-contacts ul .active { color: #056EB2; } .block-contacts ul .active:before { background-color: #056EB2; } .block-contacts ol { border-top-color: #056EB2; } .block-contacts ol li { color: #056EB2; } .block-contacts ol li i:after { background-color: #056EB2; } .block-feedback .message i, .block-feedback-2 .message i { color: #056EB2; } .block-not-found h3 { color: #056EB2; } .block-not-found .pic:before { background-color: #056EB2; } .block-not-found .pic div:before { background-color: #056EB2; } .block-not-found-2 .button { color: #056EB2; } .block-not-found-2 .button:hover { background: #056EB2; } .block-coming-soon li:before { background-color: #056EB2; } .block-coming-soon-2 li:after { background-color: #056EB2; } .widget-categories a:hover, .widget-categories a.active { color: #056EB2; } .widget-top-posts a:hover { color: #056EB2; } .widget-text hr { border-top-color: #056EB2; } .widget-text em { color: #056EB2; } .widget-archive a:hover, .widget-archive a.active { color: #056EB2; } .widget-tags a:hover { color: #056EB2; } .widget-categories-filter a:hover { color: #056EB2; } .widget-categories-filter .active { color: #056EB2; } .widget-categories-filter .active span { background-color: #056EB2; } .widget-price-filter .ui-slider-range { background-color: #056EB2; } .widget-price-filter .ui-slider-handle { background-color: #056EB2; } .widget-color-filter .active:before { border-color: #056EB2; } .widget-top-products .pic i { background-color: #056EB2; } .main-nav ul { background-color: #056EB2; }